WRC

WRC : une première victoire pour Ford, et un camouflet pour Citroën

LE 20 2016

Le mercato du rallye s’achève enfin. Il était temps. À un mois de la première manche du championnat du monde de WRC, le Monte Carlo, qui débute le 18 janvier, chaque volant a trouvé ses gants. Grand transfert de l’année, Sébastien Ogier, quadruple champion du monde a signé hier avec Ford, du moins la structure privée M Sport, fortement soutenue financièrement par l’Américain. C’est décidé : le pilote français va piloter la Fiesta pendant une saison au moins après avoir gagné quatre ans d’affilée avec Volkswagen. Une garantie pour que Ford l’emporte dès sa première année de participation ? De bonnes chances de succès en tous cas. Un succès qui aurait bien pu échoir à Citroën qui revient aussi en rallye, en grande pompe, et avec son écurie officielle. Mais sans Sébastien Ogier. Quelle belle affiche pourtant c’eût été là : une voiture française, un team français, et de fortes présomptions de titre mondial à la clé. Sauf que les chevrons sont partis trop tôt dans la course aux pilotes, persuadé que le groupe VW allait continuer en WRC. La voiture 2017 était en cours de préparation chez l’Allemand qui avait décidé d’abandonner l’endurance avec Audi. Rien ne s’opposait donc à une suite des aventures. Contre mauvaise fortune, la direction de Citroën s’en est alors résolu à courir sans le Français. D’autant qu’Ogier était sous contrat avec Volkswagen pour un an encore.

Résultat : plutôt que d’aller chercher ailleurs, la filiale de PSA a signé avec le britannique Chris Meeke qui a couru toute la saison 2016 sur une DS3 d’un team privé. Mais entre temps, et contre toute attente, Volkswagen a déclaré forfait et Ogier s’est retrouvé sur le marché. Impossible pour Citroën de se déjuger, difficile aussi de faire se côtoyer dans la même écurie Meeke et Ogier, pas vraiment les meilleurs amis du monde. Du coup, Ford, par l’entremise de Malcolm Wilson, patron de M Sport a fait le forcing et a réussi à rafler la mise. Une mise pas si chère que cela, puisque Sébastien Ogier, qui serait payé 7,7 millions d’euros par an pour ses bons et loyaux services, a peut être accepté un léger sacrifice financier. C’est que le garçon, toujours sous contrat avec VW, percevra son salaire en 2017, versé par le constructeur allemand. C’est donc une double bonne affaire pour Ford, et un premier raté pour Citroën dans la saison qui débute dans un petit mois.

Anne-Charlotte

Journaliste de formation, Charlotte a réalisé de nombreuses interviews d#9A1XxXartistes avant de créer Charlotteauvolant.net, le premier blog dédié à l#9A1XxXautomobile vue par une femme. Aujourd#9A1XxXhui, Charlotte essaie des voitures, suis l#9A1XxXactu automobile et en parle aussi sur Originauto.com

Partager l'article sur

ARTICLE SUIVANT

Nissan Navara : le pick-up polyvalent et confortable

CONTACTEZ NOUS

Fermer