Kia Picanto

Essai Kia Picanto

LE 18 AVRIL 2017

Une concurrente sérieuse de la Renault Twingo

La nouvelle micro citadine Picanto démontre la capacité de Kia à répondre aux besoins des citadins européens. Modèle sérieux, pratique et plutôt valorisant pour la catégorie, la nouvelle Picanto a de quoi piquer la Renault Twingo. Notamment avec des équipements rares voire inédits sur ce segment comme la recharge de smartphone par induction, l’Apple Car Play et Android Auto et l’accoudoir central coulissant. J’ai également découvert que Kia était féministe : un miroir de courtoisie côté conducteur s’éclaire et propose des lumières dignes d’une cabine de maquillage. Preuve que les filles ne passent pas leur temps à se maquiller : elles conduisent aussi.

Une citadine avant tout

La nouvelle Kia Picanto profite de trains roulants revus et d’une nouvelle direction qui améliorent la prise en mains et le ressenti de l’auto. Elle m’a semblé agréable à conduire en étant plus stable et moins soumise au roulis. Mais attention : même si vous choisissez le moteur de 84 ch plutôt que le 67 ch un peu trop léger à mon sens, le terrain de prédilection de la Picanto, c’est la ville. Si vous souhaitez vous aventurer en dehors de la jungle urbaine, gare aux accélérations et aux reprises : il vaudra mieux rester caché derrière un camion plutôt que de tenter de le doubler.

Un habitacle soigné

Bonne surprise : l’habitacle relativement spacieux pour une micro citadine. En général, dans cette catégorie, les habitacles sont spartiates, la tôle apparente, le compteur vieillot et l’équipement léger. Ce n’est pas le cas à bord de la Picanto qui propose un intérieur plutôt valorisant pour une petite citadine.

Kia Picanto habitacle

La planche de bord encadrée par ses aérateurs verticaux est plaisant à regarder. On dispose d’un vrai compteur et les sièges proposent une largeur tout à fait correcte. Comme je l’expliquais plus haut, vous pouvez disposer du Carplay et lire vos SMS sur l’écran tactile de 7 pouces. J’ai fait un morceau de trajet à l’arrière de la Picanto 2017 et j’ai survécu : elle propose quand même pas mal de place pour les gambettes et permet de ranger jusqu’à 255 litres dans son coffre (mieux que la Hyundai i10 avec ses 252 l qui était jusque-là la meilleure de la catégorie. Quant à la Renault Twingo et ses 219 l, elle est battue).

Kia Picanto : la meilleure de sa catégorie ?

Avec la Suzuki Ignis, la Kia Picanto est la seule vraie nouveauté 2017 en matière de micro citadine. Mais la concurrence est solidement installée en France avec la Renault Twingo, reine des ventes. Comparé à la Twingo, la nouvelle Kia Picanto est :
1/ plus sérieuse
2/ plus spacieuse
3/ offre un meilleur tarif. (A équipement corrigé, la Picanto est 700 € moins chère que la Twingo).

En réalité, sa rivale la plus sérieuse sera la cousine Hyundai i10, tout juste restylée et aux prestations et tarifs proches.

Tarif : à partir de 10 900 euros

Anne-Charlotte

Journaliste de formation, Charlotte a réalisé de nombreuses interviews d#9A1XxXartistes avant de créer Charlotteauvolant.net, le premier blog dédié à l#9A1XxXautomobile vue par une femme. Aujourd#9A1XxXhui, Charlotte essaie des voitures, suis l#9A1XxXactu automobile et en parle aussi sur Originauto.com

Partager l'article sur

ARTICLE SUIVANT

PSA : le grand gagnant des ventes au premier trimestre

CONTACTEZ NOUS

Fermer