Ford Ka +

Essai : Ford Ka+

LE 06 2016

Plus longue que la Ford Ka, plus petite que la Ford Fiesta, c’est la Ford Ka+. Pourtant la Ka+ n’est pas à sa place dans la catégorie mini-citadine. Elle est bien plus polyvalente qu’une Renault Twingo ou une Citroën C1. En fait, la Ford Ka+ veut jouer dans la même cour que la Renault Clio ou la Dacia Sandero.

La Ford Ka+ n’est pas une auto low-cost

Attention : la Ka+ n’est pas une auto low cost. Ou alors il faudrait inventer le premium low cost. En réalité, c’est une voiture essentielle. Du style Fiat Tipo en moins chère encore, puisque plus petite. Une auto destinée à celles et ceux qui n’aiment pas les voitures d’occasion.

La Ford Ka+ forme ainsi une véritable alternative économique sur le segment des citadines polyvalentes. 9 990 € pour la version Essentia de 70 ch, et 11 490 € pour la version Ultimate de 85 ch, mon modèle d’essai. Qui dit mieux ?

L’essentiel, elle l’a. Mais pas plus. Le GPS est aux abonnés absent même en finition haute. Mais la petite citadine polyvalente a prévu un truc très malin : un support qui permet de glisser votre Smartphone, avec une prise USb au-dessus de la planche de bord et qui permet d’utiliser son Google Map ou son App waze qui remplace alors un mauvais GPS.

Conduite

En ville, la Ford Ka+ assure. Normal, avec moins de 4m, elle a l’agilité des petitesvoitures, et son de 1.2L était déjà sous le capot de plusieurs générations de Ford Fiesta.

Disponible en version 70 ou 85ch, elle est dynamique au démarrage, même si elle fatigue un peu à haut régime. Rien de bien grave : cette citadine est parfaitement capable de sortir des villes pour batifoler dans les champs. D’autant que son châssis, celui de la Fiesta qui va tirer sa révérence l’an prochain, est spécialement réglé pour l’Europe, alors que l’auto est assemblée en Inde.

Sur l’autoroute, j’ai été étonnée par son bon niveau d’insonorisation et son confort. Surtout, une fois lancée, elle tient le 130km/h même dans les côtes. Pas de doute : vous trouverez son châssis à la fois hyper confortable et très stable.

Ford Ka + Inside

Habitacle

Compte tenu de son tarif, la planche de bord est évidemment simplissime. C’est une reprise de celle de la Fiesta et de l’Ecosport. Néanmoins, vous serez surpris(e) par la place aux jambes : même avec un conducteur d’1.85m, vous pouvez vous asseoir derrière en croisant les jambes si vous voulais. Idem pour la hauteur sous pavillon : jamais votre tête ne touchera le plafond.

Au total, la Ford Ka+ dispose de 21 rangements ultra pratiques et faciles d’accès. Il y a même un emplacement « secret » auquel on n’accède qu’une fois la portière ouverte. Ca se situe dans la partie gauche de la planche de bord : vous pouvez y glisser de petits objets ou de la monnaie en toute discrétion. Problème au péage : il faut ouvrir la porte pour récupérer les pièces…

Anne-Charlotte

Journaliste de formation, Charlotte a réalisé de nombreuses interviews d#9A1XxXartistes avant de créer Charlotteauvolant.net, le premier blog dédié à l#9A1XxXautomobile vue par une femme. Aujourd#9A1XxXhui, Charlotte essaie des voitures, suis l#9A1XxXactu automobile et en parle aussi sur Originauto.com

Partager l'article sur

ARTICLE SUIVANT

Voiture de l’année : l’heure de la finale

CONTACTEZ NOUS

Fermer